OMP > Actualités > Agenda > Désert d'Atacama : des montagnes de cuivre

Désert d'Atacama : des montagnes de cuivre

Soirée le 16 avr 2019 de 20h00 à 22h00

Intervenant : Stéphanie Duchene, Sébastien Carretier, Stéphanie Brichau

Stéphanie Duchene,  Professeur à l'Université Paul Sabatier Toulouse III

Stéphanie Brichau, Chargée de Recherche IRD

Sébastien Carretier, Directeur de Recherche IRD

Laboratoire GET ( Geosciences Environnement Toulouse)  - OMP

Cette conférence donnée Salle du Sénéchal 17 rue Rémusat 31000 Toulouse 31000

En partenariat avec l'association Sciences Parlons-En

Les plus grandes mines de cuivre à ciel ouvert se trouvent dans le désert d'Atacama au Chili. Le Chili est le premier producteur mondial de cuivre, qui constitue plus de 40% de son PIB. Les gisements de cuivre se forment principalement de deux façons : le cuivre peut se concentrer dans certains magmas mis en place à plusieurs kilomètres de profondeur, ou peut se re-concentrer dans les sols lorsque ces anciens magmas solidifiés remontent à la surface par érosion et sont soumis à la circulation des eaux de pluie, qui dissolvent et re-précipitent le cuivre sous la forme de nouveaux minéraux. Le cuivre d'Atacama correspond au second mode de formation. Il s'est concentré dans des sols, parfois épais de plusieurs centaines de mètres, par l'action de l'eau de pluie. L'eau de pluie ? Comment est-ce possible dans le désert le plus sec du monde ? Ce cuivre s'est en fait formé à des époques géologiques plus humides de cette région, depuis environ 30 Ma. Le cuivre est donc le témoin de variation subtiles du climat et de mouvements tectoniques que nous essayons de décrypter dans cet environnement exceptionnel.

Afficher le pied de page