OMP > Actualités > Agenda > Information et évolution ou "l'origine des êtres vivants"

Information et évolution ou "l'origine des êtres vivants"

Grand Séminaire le 20 mai 2014 de 11h00 à 12h30
Salle Coriolis Salle Coriolis
Pierre-Henri Gouyon

Museum National d'Histoire Naturelle

VIDEO

L’Origine (Anagramme de « religion » - E.Klein com. pers.) des êtres vivants

Progressivement au cours du 20ème siècle, la biologie s’est mise à s’intéresser autant aux transferts d’information qu’aux transferts d’énergie et de matière. La génétique s’est ainsi imposée à côté de la traditionnelle physiologie. Ce changement d’optique s’est accompagné d’un renversement de certainsa priori. Il est par exemple devenu évident que ce qui avait perduré au fil des générations de l’évolution des espèces était essentiellement de nature informationnelle, les organismes n’étant que les « véhicules » qui « passaient » l’information d’une génération à la suivante. La seule contribution des organismes n’étant pas de créer de l’information mais de la transmettre plus ou moins efficacement. De ce point de vue, c’est l’information qui est la cible de la sélection naturelle et c’est elle qui, transformée par les mutations et par cette sélection, s’est modifiée au cours des âges, produisant ainsi les différents êtres vivants ; si bien qu’on a pu définir les êtres vivants comme « des artifices inventés par les gènes pour se reproduire ».

Ce point de vue ne doit pas faire oublier que, dès le début, il a été clair que l’organisme était co-produit par son génome et par son environnement. Il faut ajouter que, depuis quelques années, un troisième brin de ce que Lewontin a appelé « la triple hélice » est devenu une préoccupation croissante. Il s’agit de l’information (appelée épigénétique) contenue dans l’ensemble de la machinerie qui « lit » le message génétique. En effet, aucun texte n’a de sens s’il n’est traduit par un lecteur. La lecture du message écrit sur l’ADN, aboutissant à la production d’un organisme est réalisée par des molécules, dans des cellules, dans un organisme… L’organisme est donc le produit de l’interaction entre 3 types d’information : génétique, épigénétique et environnementale.

Du point de vue de l’Origine, on peut dire que le processus de constitution d’un être vivant a abouti à l’existence d’un tel être une fois que ces trois éléments (génétique, épigénétique et environnement) ont été mis en place. L’information génétique, susceptible de varier de façon héritable, d’avoir une réelle constance dans le temps et de coder un nombre quasiment illimité de significations (donc d’être soumis à la sélection naturelle), l’information épigénétique capable de réaliser et de nuancer l’expression de l’information génétique (soumise elle aussi à sélection si sa pérennité est suffisante) et l’environnement sont les trois constituants de base de tout être vivant.

Crédit Photo: auteur: Christian Ude Leibniz University Hanover

Afficher le pied de page