OMP > Actualités > Agenda > Phénomènes explosifs dans l'atmosphère, la face cachée des orages

Phénomènes explosifs dans l'atmosphère, la face cachée des orages

Grand Séminaire le 22 oct 2013 de 11h00 à 12h30

Intervenant : Jean-Louis Pinçon

Laboratoire de Physique et de Chimie de l'Environnement et de l'Espace ( LPC2E/CNRS - Orléans )

Salle Coriolis Salle Coriolis Observatoire Midi-Pyrénées - 14, avenue Edouard Belin - 31400 Toulouse

Voir le plan d'accès

Depuis le début des années 90, on sait que l'atmosphère au dessus des orages est le lieu d'impressionnantes décharges électriques (Elves, Halos, Sprites, Jets Bleus et Jets Géants) regroupées sous le terme générique de Transient Luminous Events (TLE) ainsi que de très énergétiques émissions de bouffées de rayonnement gamma nommées Terrestrial Gamma-ray Flashes (TGF). La découverte relativement tardive de tous ces phénomènes a mis en évidence les limites de notre compréhension des processus intervenant dans les différentes couches de l'atmosphère au dessus des zones orageuses. Nous savons maintenant que les orages affectent non seulement la basse atmosphère mais également l’ensemble de la haute atmosphère jusqu’au proche environnement spatial de la Terre.

Les différents phénomènes (TLE et TGF) observés au dessus des orages

Les TGF et TLE étaient considérés initialement comme particulièrement rares. Les nombreuses observations collectées ces dernières années montrent que ce n'est pas du tout le cas et ils font actuellement l'objet d'une intense activité scientifique.

Dans le cadre de ce séminaire je présenterai les principales caractéristiques des TLE et TGF et ferai le point sur l'état de nos connaissances. Je présenterai également la future mission spatiale TARANIS qui sera lancée en 2016 et qui sera entièrement dédiée à leur étude. Les nouvelles informations provenant des observations de TARANIS devraient nous permettre d'obtenir enfin les réponses aux nombreuses questions en suspens sur les mécanismes à l'origine de ces phénomènes et à l'impact qu'ils pourraient avoir sur la physicochimie de la haute atmosphère.

Afficher le pied de page