OMP > Actualités > Actualités scientifiques > Entre Mer et Terre

Entre Mer et Terre

VIDÉO CNRS Images

Environ 27% des côtes françaises métropolitaines sont en érosion. La vulnérabilité de ces zones, qui s’accroît au fil du temps, est devenue particulièrement importante ces dernières années. Avec une partie croissante de la population française et mondiale, qui vit sur le littoral ou à moins de 25 km, de nouvelles problématiques se posent. Pas simplement des problèmes d’érosion, de recul des côtes, mais aussi des questions sociétales majeures.
La France compte trois types d’environnements littoraux : les estuaires, les falaises et les plages de sable. La morphologie de ces environnements étant extrêmement différente, les processus qui sont à l’origine de leur évolution et de leur érosion, sont également divers. Dans les années 70, des protections en dur ont été installées pour fixer le trait de côte, mais ces installations n’ont pas toujours été efficaces et ont parfois déplacé le problème ailleurs. Aujourd’hui, d’autres techniques plus souples sont envisagées et d’autres technologies sont testées. C’est ce qu’étudient des dizaines de chercheurs d’organismes différents, dont le CNRS, le BRGM, le CNES et le SHOM. A l'aide d'outils et d'approches complémentaires, ils tentent de caractériser et de comprendre les mécanismes qui régissent l’évolution de la limite territoriale qu'est le trait de côte, observée sur le long terme. Devant les risques et les enjeux actuels, les chercheurs échangent avec les élus et la population pour trouver la réponse la mieux adaptée à la complexité des phénomènes et à leurs particularités locales.

Source : CNRS Images

Contact

Rafael Almar, LEGOS, rafael.almar@ird.fr

Afficher le pied de page