OMP > Actualités > Actualités scientifiques > GEOTRACES,cliquez, c’est ouvert !

GEOTRACES,cliquez, c’est ouvert !

Le programme international GEOTRACES, qui implique plusieurs chercheurs du LEGOS, publie les motivations et la description de son premier produit intégré de données hydrographiques et de traceurs géochimiques marins. Ces données, dont la qualité a été contrôlée, sont disponibles librement en ligne. Avec cette publication, GEOTRACES vise à promouvoir des collaborations au sein de la communauté géochimique marine mais aussi avec les autres communautés : océanographes physiciens ou biologistes, modélisateurs…Schlitzer, Mawji, Masferrer Dodas…, et beaucoup d’autres auteurs, proposent un article qui décrit le premier produit de données de qualité contrôlée du programme GEOTRACES « Produit Intermédiaire de Données » ( IDP2014) : des données hydrographiques et de traceurs géochimiques marins, disponibles en ligne sous forme numérique ainsi qu’un Atlas numérique, eGEOTRACES ( www.egeotraces.org ), qui permet de les visualiser dans chacun des bassins soit en 2D (coupes), soit en 3D de façon animée. Les scènes 3D fournissent un contexte géographique et bathymétrique crucial pour l'évaluation et l'interprétation des données.

actu_LEGOS_geotraces_masferrer_MH_cj.small

Distribution du fer dissous, le long de trois sections de GEOTRACES dans l’Atlantique Nord montrant trois sources de fer d’origine hydrothermale. Copyright : Schlitzer, R., eGEOTRACES - Electronic Atlas of GEOTRACES Sections and Animated 3D Scenes, http://www.egeotraces.org, 2015.

Qu'est ce que GEOTRACES ?

Programme de recherche international GEOTRACES implique plus de 35 pays et son bureau international est hébergé au LEGOS.

Son objectif est d’améliorer la compréhension des cycles biogéochimiques marins (sources et puits, flux et processus aux interfaces avec l’atmosphère, les continents…, transport…) et de l’impact du changement climatique sur les cycles essentiels que sont les cycles du carbone, de l’azote, de la silice, des micronutritifs comme le fer ou le cobalt, ou encore des contaminants comme le mercure ou le plomb. La singularité de GEOTRACES est de s’intéresser à des cycles d’éléments très difficiles à mesurer car peu abondants mais pouvant être très "bavards", en tant que traceurs de processus océaniques passés et actuels, ou encore aussi importants pour la vie que le sont les nitrates, comme le fer ou le zinc.

Avec cette mise à disposition, GEOTRACES vise à promouvoir des collaborations au sein de la communauté géochimique marine mais aussi au-delà. En effet, la disponibilité d'un grand ensemble de données intégrées et de qualité contrôlée, tels que celles proposées dans le «IDP2014», permettra un plus grand nombre et une plus grandes diversité d'études que ce qui serait possible avec des données de campagnes individuelles. Cet accès ouvert est aussi une opportunité pour d'autres communautés comme celles de la physique, de la biologie ou encore de la modélisation. N’hésitez donc pas : cliquez, c’est ouvert ! Le prochain IDP sera publié en 2017, on y travaille !

Référence

Mawji, E., Schlitzer, R., Masferrer-Dodas, E., et al. (2015). The GEOTRACES Intermediate Data Product 2014. Marine Chemistry, 177, 1–8. doi:10.1016/j.marchem.2015.04.005

Contacts

Catherine Jeandel, LEGOS, catherine.jeandel@legos.obs-mip.fr

Elena Masferrer, LEGOS, elena.masferrer@legos.obs-mip.fr

Afficher le pied de page