OMP > Actualités > Actualités scientifiques > Météorites : le ciel toulousain sous surveillance

Météorites : le ciel toulousain sous surveillance

Une  nouvelle caméra toulousaine vient compléter le réseau de surveillance des météorites français FRIPON.

En direct caméra FRIPON Toulouse :

https://www.fripon.org/IMG/jpg/stations/RT_FRMP02.jpg

Qu'est ce que FRIPON ?

Nous savons qu’une dizaine de météorites tombent chaque année en France, malheureusement elles sont quasiment toutes perdues. Au XIXème siècle on en retrouvait une tous les deux ans contre seulement une tous les 10 ans au XXème et au début du XXIème. Ceci résulte de l’évolution des modes de vie : les chutes n’ont plus de témoins. Un premier but de ce projet est de redevenir au moins aussi bons qu’au XIXème, voire meilleurs. Par ailleurs, même si nous savons que la plupart des météorites proviennent de la ceinture d’astéroïdes située entre Mars et Jupiter, nous ignorons de quel endroit précis ! Le projet a aussi pour but d’associer les météorites retrouvées à une famille d’objets et parfois à un corps parent. On aura ainsi la chance unique de pouvoir étudier une météorites dans les meilleurs laboratoires terrestres tout en connaissant le corps d’où il provient !

De là est née l’idée de remplacer les témoins visuels par un réseau de caméras couvrant le territoire une centaine au minimum (soit un peu plus d’une par département). Ce réseau nous permettra de déterminer avec précision l’orbite de chaque bolide (météore) ; une orbite précise nous donnera des contraintes fortes sur la région source du bolide et elle nous fournira également des indications précieuses sur le lieu de chute du météore (devenu entre temps météorite).  

Observation du ciel toulousain en direct

Une autre motivation majeure du projet FRIPON est de former le public à la reconnaissance des météorites. En s'appuyant sur un réseau citoyen (programme de science participative  Vigie Ciel) constitué d'équipes locales de « trouveurs de météorites » les scientifiques espèrent couvrir les zones concernées par les chutes, typiquement de l’ordre d’une dizaine de km2, surfaces bien trop vastes à parcourir par une petite équipe de chercheurs. Ainsi les météorites et les phénomènes qui y sont associés seront les médiateurs de choix d'une ouverture à la culture scientifique et technique, à travers une démarche éducative innovante.

En accumulant des images du ciel sur toute la surface de la France pendant une durée minimale de 10 ans, le projet FRIPON sera l’occasion d’une moisson unique de données. A noter que toutes les images issues des caméras seront mises à disposition du public.

Le projet FRIPON est soutenu par l'Agence Nationale de la Recherche depuis 2013.

Pour en savoir plus :

En direct caméra Toulouse : https://www.fripon.org/IMG/jpg/stations/RT_FRMP02.jpg

Contacts :

- David Baratoux, Géosciences Environnement Toulouse (GET) , david.baratouxSPAMFILTER@get.obs-mip.fr

- Ghylaine Quitte, Institut de Recherche en Astrophysique et Planétologie (IRAP), ghylaine.quitte@irap.omp.eu

Afficher le pied de page