OMP > Actualités > Actualités scientifiques > La campagne océanographique PIRATA a débuté

La campagne océanographique PIRATA a débuté

LE PROGRAMME

PIRATA (« Prediction and Research Moored Array in the Tropical Atlantic » ) est un programme d'océanographie opérationnelle mis en place en 1997 sous l’égide du programme international CLIVAR ( Climate Variability and predictability ), et réalisé dans le cadre d'une coopération multinationale (France, Brésil, USA, pays engagés via un Memorandum of Understanding). Il constitue le réseau d’observations de base en Atlantique tropical (CLIVAR, OOPC, GOOS, GCOS) pour la prévision climatique et la recherche, et contribue à OceanSITES. 

Depuis 2001, la partie française de PIRATA a reçu le label ORE (Observatoire de Recherche de l’Environnement) et est financé par Météo France, l’IRD, l’Observatoire Midi-Pyrénées et ponctuellement par l’INSU. Evalué en 2009 dans le cadre de la mise en place des nouveaux SOERE, PIRATA a été labellisé SOERE en février 2010. En janvier 2011, PIRATA a été labellisé « Service d’Observations Océan-Atmosphère » par la CSOA de l’INSU et est partie intégrante du SOERE « CTDO2 » (Coriolis-temps différé Observations Océaniques). 

PIRATA est un outil pour l’étude des interactions océan-atmosphère dans l'Atlantique tropical et de leur rôle dans la variabilité climatique régionale à des échelles saisonnières, interannuelles, ou plus longues. PIRATA a maintenu de 1997 à 2005 10 bouées ATLAS, et maintient depuis l’été 2013 un réseau de 18 bouées (extensions successives de trois bouées au large du Brésil, deux le long de 23°W, deux de long de 20°N, et une au large du Congo à 6°S-8°E). Les bouées météo océaniques de type ATLAS permettent de décrire et de comprendre l'évolution de la structure thermique superficielle, les transferts entre l'océan et l'atmosphère de chaleur et eau douce, les variations spatiales et temporelles de quantité de mouvement. Les observations océaniques (température et salinité entre la surface et 500m de profondeur), complétées par des observations météorologiques à la surface de l’océan (vent, humidité relative, température de l’air, pluviométrie, radiation incidente onde courte), sont transmises quotidiennement via ARGOS et sont disponibles en temps quasi réel sur Internet. 

La France a la responsabilité de 6 mouillages de type ATLAS et de trois mouillages courantométriques situés à 23°W-0°N (depuis 2001 dans le cadre du réseau PIRATA international), à 10°W-0°N (mis en place dans le cadre d’EGEE/AMMA en 2006 et partie de PIRATA-France depuis 2008), et 0°E-0°N (mis en place en 2016 dans le cadre de la contribution de PIRATA au programme EU PREFACE). 

Depuis fin 2015, les bouées de type ATLAS sont progressivement remplacées par des systèmes T-Flex, plus performants. Ces bouées permettent en effet une transmission des données plus fréquente via le système Iridium et, notamment, le déploiement de plus de capteurs (tant atmosphériques qu’océanographiques). Lors de la dernière campagne PIRATA FR26, 2 systèmes T-Flex ont ainsi été installés à 23°W-0°N et 10°W-10°S. 

 

LA CAMPAGNE 

La campagne PIRATA-FR27 doit permettre la maintenance des 6 bouées météo-océaniques, à 23°W-0°N (T-Flex), 0°E-0°N (ATLAS), 10°W-10°S (T-Flex), 10°W-6°S (ATLAS), 10°W-0°E (ATLAS) et à 6°S-8°E (remplacement d’une ATLAS par une T-Flex). Le capteur des paramètres du CO2 installé sur la bouée 10°W-6°S sera aussi remplacé, et un nouveau capteur doit être installé à 6°S-8°E dans le cadre d’AtlantOS (PI : N.Lefevre). Le mouillage courantométrique situé à 10°W-0°N sera remplacé. Des capteurs de turbulence de type Xpods seront remplacés à 23°W-0°N et 10°W-0°N (5 sur chaque mouillage) et les récepteurs acoustiques OTN seront remplacés sur les 6 bouées ATLAS (un par site). 

La campagne FR27 permettra, comme les années précédentes, de valider les transits pour effectuer des mesures (profils CTDO2-LADCP) le long de sections à 23°W, 10°W (répétée tous les ans), 0°E, 6°S et au large du Congo, et pour effectuer des profils thermiques (XBT) navire en route pendant les transits. 8 profileurs ARGO seront déployés pour CORIOLIS et des prélèvements d’eau de mer (en surface et lors des stations CTD) seront effectués pour l’analyse de la salinité, de sels nutritifs, de paramètres du carbone (DIC) et de la production primaire (pigments). 21 bouées dérivantes (de type SVP-B) seront également déployées, dans le cadre d’une part d’AtlantOS via Météo-France (11 bouées) et d‘autre part du programme GDP via la NOAA (10 bouées). Enfin, comme en 2015 et 2016, des mesures acoustiques seront effectuées tout le long de la route du navire ( Thalassa), ainsi que du prélèvement de plancton à proximité des bouées.

 

Suivre la campagne

RÉSULTATS ESCOMPTES

  • Maintenance sur site de 6 mouillages météo-océaniques PIRATA (relevages/mouillages à 23°W-0°N, 0°E-0°N, 10°W-10°S, 10°W-60°S, 10°W-0°N, 8°E-6°S). 2 systèmes T-FLEX seront remplacés à 23°W-0°N et 10°W-10°S, un système ATLAS sera remplacé par un T-FLEX à 8°E-6°S, et 3 ATLAS remplacés à 10°W-6°S, 10°W-0°N et 0°E-0°N. 
  • Remplacement sur site d’un mouillage courantométrique ADCP à 10°W-0°N. 
  •  Déploiement de 21 bouées dérivantes SVP-B. 
  • Déploiement de 8 profileurs dérivants ARGO. 
  • Obtention de profils thermiques via lâchers d’XBT (~100). 
  • Obtention de mesures de courants via ADCP de coque. 
  • Obtention de profils thermiques via profils CTD-O2 au site des mouillages, le long de 23°W (tous les ½ degrés entre 2°S et 2°N), 10°W (tous les ½ degrés entre 10°S et 1°30’N), le long 0°E (de 3°S à 1°N) et au sud-est du Golfe de Guinée le long de 6°S et au large du Congo (entre 8°E et 11°E). 
  • Obtention de mesures de température et salinité de surface via le thermosalinographe de coque. 
  • Prélèvements d’échantillons d’eau de mer (surface en transit et en profondeur pendant les profils) pour les analyses à bord de la salinité et de l’oxygène dissous, puis en laboratoire des sels nutritifs, des pigments et des paramètres CO2 -DIC&TA-.
  • Prélèvements de plancton à l’aide d’un filet Bongo (0-300m) près des bouées. 
  • Mesures acoustiques sur la verticale et la transversale avec le sondeur EK60 du bord tout le long de la route. 
  • Mesures météorologiques avec sondeurs du bord tout le long de la route. 

 

CALENDRIER GÉNÉRAL

Mobilisationle samedi 25 février à Mindelo (Cap Vert) 

Appareillage le 26 février matin 

Retour à Mindelo le 2 avril 

Démobilisationle 3 avril 2017

 

CALENDRIER DÉTAILLÈ PRÉVU

EQUIPE SCIENTIFIQUE : 12 personnes

Céline Bachelier (IRD, US IMAGO) 

Bernard Bourlès (IRD, LEGOS) 

Daniel Corre (IRD, D-DUNI) 

Yves Gouriou (IRD, US IMAGO) 

Jérémie Habasque (IRD, LEGOS) 

Gaëlle Herbert (IRD, LEGOS) 

Sandrine Hillion (IRD, US IMAGO) 

Dominique Lopes (IRD, US IMAGO) 

Frédéric Marin (IRD, LEGOS) 

Fabrice Roubaud (IRD, US IMAGO) 

Pierre Rousselot (IRD, US IMAGO) 

Agnès Youénou (IFREMER, DYNECO) 

 

ORGANISATION 

Chef de mission : Bernard Bourlès 

Electronique et opérations mouillages : Fabrice Roubaud et Céline Bachelier 

Analyses données « chimie » : Sandrine Hillion et Agnès Youénou 

Acquisition et traitement données « physique » (en quarts): Daniel Corre, Yves Gouriou, Jérémie Habasque, Gaëlle Herbert, Dominique Lopes, Frédéric Marin, Pierre Rousselot

 

SOURCES D'INFORMATION 

Page web PIRATA-France : http://www.brest.ird.fr/pirata/index.php

Page web PIRATA international : http://www.pmel.noaa.gov/gtmba/pirata 

Page web suivi du navire Thalassa : http://www.ifremer.fr/posnav/PosnavWeb/WFNavire.aspx?navire=thalas

Afficher le pied de page