OMP > International > Actualités /Agenda > Actualités > Signature à Beyrouth le 29 octobre 2015 du LIA O’LIFE

Signature à Beyrouth le 29 octobre 2015 du LIA O’LIFE

Le Laboratoire International Associé O’LIFE avec le Liban, créé au 1er janvier 2014, a été signé le 29 octobre 2015 à Beyrouth au siège du CNRS-Libanais, où O’LIFE avait organisé un workshop (cf photo des participants).

Ce workshop était animé par les partenaires français (Pascale Delecluse, directrice de l’INSU-CNRS ; Sarah Ben Naffisa, représentant l’IRD ;  Jean Patrick Respaut, VP CEVU de l’Université de Montpellier 2 ; Francesca Casoni, Resp. RI de l’UM2 ; Etienne Ruellan ; CNRS- Resp. Mistrals ; Nicolas Arnaud, Resp. CNRS- O’LiFE et DAS SIC à l’INSU-CNRS ; Jean-Luc Probst, Président de la CS SIC INSU/INEE-CNRS et directeur d’ECOLAB) et libanais (Carla Khater, resp. CNRS-L O’LIFE) en présence du secrétaire général du CNRS-L, Pr. Mouȉn Hamzé, et des chercheurs et enseignants chercheurs libanais des différentes Universités et Centres de Recherche libanais impliqués dans O’LIFE.

Au cours de ce workshop, Pr. Carla Khater a présenté le LIA O-LIFE et ses activités pour 2014 – 2015. Cette présentation a été suivie de discussions sur les perspectives pour 2016 et 2017. Les débats ont permis aux participants d’aborder les  modalités de construction d’une plateforme générative et automatisée durable qui regrouperait l’ensemble des partenaires, incluant plus de membres sur le pourtour de la Méditerranée et portant sur les thématiques du LIA.

Le workshop s’est terminé par la signature du Laboratoire International Associé (LIA) O-LIFE en présence des représentants de l’Ambassade de France et du président de l’AUF.

Ce LIA O’LIFE porte sur un Observatoire Libano-Français de l’Environnement. Il est piloté par l’OSU de Montpellier (UM2). Il associe le CNRS français et le CNRS libanais, l’IRD, 7 universités françaises dont l’Université Paul Sabatier et l’Institut National Polytechnique de de Toulouse, et 7 universités libanaises. Pour Toulouse, sont impliqués le SEDOO des services communs de  l’Observatoire Midi-Pyrénées, le CESBIO et ECOLAB. L’activité principale de cet Observatoire est dédié à l’étude de la Zone Critique autour de la Méditerranée, et notamment à l’étude des ressources en eau, de la biodiversité, des risques naturels, de la gestion de l’environnement et finalement à l’étude de l’usage des territoires.

Dans ce LIA, les activités de recherche d’ECOLAB portent sur le bassin versant du Nahr Ibrahim qui est un site naturel classé par l’UNESCO. Depuis 2012, des suivis biogéochimiques sur les eaux, les sédiments et les milieux aquatiques sur 7 stations de l’amont vers l’aval, ont été mis en place en partenariat avec le Remote Sensing Centre du CNRS-L et l’Université Saint Esprit de Kaslik (USK). Ces recherches feront l’objet de la thèse de doctorat de Aurore Assaker qui sera soutenue le 5 février 2016. Elles sont aussi soutenues par un PHC CEDRE, l’AUF, l’UPS, le CNRS-L et l’INSU-CNRS.

Pour en savoir plus :

Présentation du LIA O'LIFE lors du Conseil Scientifique de l'Université Toulouse III Paul Sabatier:

Afficher le pied de page