En quête de l'Univers invisible: ATHENA, le futur observatoire spatial européen en rayons X

Soirée le 14 mai 2018 de 20h00 à 22h00

Intervenant : Didier Barret

Institut d'Astrophysique et de Planétologie (OMP)

Conférence donnée Salle du Sénéchal 17 rue Rémusat 31000 Toulouse

En partenariat avec l'association Sciences Parlons-En

Saviez-vous que la plupart des astres de l’Univers émettent un puissant rayonnement X? Ce rayonnement X est généralement associé aux évènements les plus violents observables dans l’Univers: matière avalée par des trous noirs gloutons, gaz chauffé à des dizaines de millions de degrés au cœur des amas de galaxies, explosions d’étoile, étoiles à neutrons, couronnes stellaires… Ces évènements d’une violence extrême sont si puissants qu’ils sont observables très tôt après la formation de l’Univers . C’est d’ailleurs ce même rayonnement X qui est utilisé en radiologie pour déceler une fracture sur un membre, en utilisant la propriété qu'il traverse la matière quand celle-ci n’est pas trop dense. En revanche et par chance pour la vie sur terre, il est absorbé par l’atmosphère terrestre. C’est pour cette raison que pour l’observer, nous devons déployer des télescopes dans l’espace. La France, l’Europe, les états-unis et le Japon s’activent actuellement à la préparation du prochain grand observatoire spatial en rayons X: il s’appellera Athena. Athena est la seconde grande mission du programme Cosmic Vision de l’agence spatiale européeenne. A l’Institut de Recherche en Astrophysique et Planétologie de Toulouse, nous développons pour Athena un spectrométre en rayons X. Il permettra de radiographier l’Univers avec une précision inégalée. Radiographier l’Univers en rayons X, c’est rendre l’invisible visible et ainsi comprendre la physique de l’Univers violent.

Powered by eZ Publish™ CMS Open Source Web Content Management. Copyright © 1999-2012 eZ Systems AS (except where otherwise noted). All rights reserved.