L’iode-131 de la centrale de Fukushima détecté au Pic du Midi

Une collaboration entre le Laboratoire d’Aérologie (LA), le Laboratoire d’Etudes en Géophysique et Océanographie Spatiales (LEGOS) et les équipes techniques de l’OMP au Pic du Midi a permis de mettre en évidence le passage du « nuage japonais » dans le sud-ouest de la France, suite à l’accident de la centrale nucléaire de Fukushima au Japon. Les mesures ont été réalisées au LAboratoire de mesure des FAibles RAdioactivités (LAFARA, Ariège) de l’Observatoire Midi Pyrénées (OMP).

Un prélèvement sur filtre d’aérosols atmosphériques, effectué au sommet du Pic du Midi à 2877 m (400 m3 d’air filtré entre le 22/03 et le 29/03/11), a été analysé par spectrométrie gamma bas niveau au laboratoire souterrain LAFARA (Ariège). Les mesures révèlent la présence d’iode-131 (période radioactive : 8 jours; spectre ci-dessous). L’activité d’I-131 mesurée est très faible (0.33 mBq/ m3). Les activités de Césium-134 et Césium-137 sont en dessous des limites de détection pour cet échantillon. Ces résultats sont en accord avec les activités rapportées par l’IRSN (Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire) en plaine et en altitude (station du Puy de Dôme).

 

Pics d’ I-131 détectés à 364 et 637 keV

 

Prélèvement d’aérosols au Pic du Midi

Contributions :

LA : Véronique Pont, Eric Gardrat, Pierre Castéra

Pic du Midi : Pierre Brau-Nogué, Christian Decha, Christian Duthu, Antoine Merlos, Pierre Nougué-Cazenave, Jean-Noel Payssan, Gérard Raynal, Philippe Séjournant, Marc Ségalas, Félix Starck, Cyril Tarbes, Jean- jacques Vedere, Stéphanie Baylac, Cédric Soussens, Jean-Marc Abbadie

LAFARA : Pieter van Beek, Marc Souhaut, Bruno Lansard, Michael Bourquin (LEGOS), Pierre Jean, Peter von Ballmoos (IRAP)

Powered by eZ Publish™ CMS Open Source Web Content Management. Copyright © 1999-2012 eZ Systems AS (except where otherwise noted). All rights reserved.