Visite de l'Université de Douala (Cameroun)

 06 - 08 janv 2015

Fortement impliqué dans les coopérations de recherche et d’enseignement auprès des partenaires béninois, ivoiriens et camerounais l'OMP a reçu le Professeur Jacques Etame, Directeur de l’Institut Universitaire de Technologie de l’Université de Douala, et le Docteur Raphaël Onguene, responsable du projet JEAI RELIFORME (Jeune Equipe Associée  Réponse du littoral Camerounais aux Forçages Océaniques Multi Echelles).

Les coopérations pérennes de l'OMP en Afrique de l’ouest et en Afrique centrale s'inscrivent dans le cadre de programmes soutenus par l'IRD. Lancée en 2015 à l’Université de Douala (Cameroun) la JEAI RELIFOME a fait suite à la JEAI Analyses Littorales, Océaniques et Climatiques au nord du Golfe de Guinée ( ALOC-GC, 2011-2014 – Université Félix-Houphouët-Boigny, Côte d’Ivoire) à la suite du Programme Régional d'Océanographie Physique en Afrique de l'Ouest ( PROPAO). A noter qu'une des réalisations de ce programme a été le montage du Master 2 régional d’Océanographie Physique et Applications (OPA)co-habilité par l'Université d'Abomey Calavi (Benin) et l’Université Toulouse III - Paul Sabatier. Tout au long de ces programmes, l’OMP a été fortement impliqué. Les laboratoires LEGOS et LA, en particulier, ont contribué à la formation de nombreux étudiants de ces trois pays. 

_DSC4604br

Exposé du Docteur Onguene à l’Observatoire Midi-Pyrénées le 7 janvier 2016.

Suite au lancement de la JEAI RELIFOME, l’Université de Douala a souhaité réaffirmer son intention de maintenir un fort lien avec les équipes de recherche de l’OMP. Le Professeur Jacques Etame et le Docteur Raphaël Onguene, en visite à l’OMP du 6 au 8 janvier 2016, ont pu discuter avec les directions de l’Observatoire du CESBIO, d'ECOLAB, du LA et du LEGOS, des actions d’enseignement, de recherche, et d’infrastructure à envisager dans les trois prochaines années.

 Les discussions ont porté sur plusieurs thématiques de recherche – dynamique océanique dans le Golfe de Guinée, dynamique littorale et côtière (estuaires, mangroves, cycles de l’eau et cycles géochimiques en lien avec les bassins versants) – sur la mise en place d’un pôle de recherche en bio-géosciences de l’environnement pour l’étude de la Zone Critique en Afrique Centrale (d’où la participation de Jean-Jacques Braun, laboratoire GET, aux discussions), sur le lancement, à la rentrée 2016, par l’Université de Douala d’une nouvelle formation de Master soutenue par le Cameroun et le Gabon, enfin sur le projet, à terme, de montage d’un Laboratoire Mixte International sur les environnements côtiers littoraux et marins qui prendrait la suite de la JEAI RELIFORME (2015-2018).

Cette rencontre a permis d’élargir l’appui que l’OMP offre à la JEAI RELIFOME : aux forces du LA et LEGOS devraient s’ajouter celles d’ECOLAB et du CESBIO. L’OMP souhaite également accompagner la préparation du futur laboratoire mixte international. Dans l’immédiat, un accord de coopération devrait être établi entre l’Université Toulouse III - Paul Sabatier et l’Université de Douala. De belles perspectives s’ouvrent, où l’OMP s’engagera avec joie auprès de ses enthousiastes collègues camerounais.

 

Contact

Delphine Texier, responsable relations internationales OMP,  international@obs-mip.fr

Powered by eZ Publish™ CMS Open Source Web Content Management. Copyright © 1999-2012 eZ Systems AS (except where otherwise noted). All rights reserved.