Océan et Couplages

Coordinateurs : Florent Lyard, LEGOS - Claude Estournel, LA

Laboratoires impliqués : LA, LEGOS, GET, ECOLAB + CNRM–GAME, MERCATOR, IMFT

Le POC (Pôle d’Océanographie Côtière), devenu l’AST « Océans et Couplages » a été créé au début des années 2000. Il associe des chercheurs et ingénieurs du LEGOS, du LA et plus marginalement du GET, complémentaires dans leur expertise et compétences. Les thèmes abordés sont la modélisation physique de l’océan côtier, la dynamique haute fréquence océanique, l’observation marégraphique et altimétrique, et enfin l’assimilation de données. L’évolution thématique du POC est liée à l’extension naturelle de la modélisation dynamique côtière vers les thèmes du couplage entre la physique et la biogéochimie, entre les vagues et les courants, l’océan et l’atmosphère, … . Les zones concernées ont évolué également et vont du domaine régional (identifié à la création du POC) au domaine littoral (développé au cours du dernier quadriennal), ce qui contribue sensiblement à renforcer les approches pluri-disciplinaires et les liens avec de nouvelles communautés scientifiques (comme celle de l’hydrologie dans le cadre de la préparation de la mission SWOT).

Au cours des années, le POC a continuellement cherché à parfaire les outils numériques sur lesquels s’appuient l’activité de ses chercheurs, tout en s’efforçant de rationaliser leur diffusion auprès des scientifiques extérieurs qui en manifestent le besoin, et ce au travers le service labellisé SIROCCO. La capacité du POC à déployer ses outils dans des délais réduits et sur de nouveaux chantiers a été particulièrement améliorée. Le POC est aujourd’hui reconnu comme un groupe majeur en terme de développement et d’innovation pour les codes numériques scientifiques couvrant l’ensemble de la problématique de la modélisation océanique. Ses interactions avec les acteurs nationaux (SHOM, Ifremer, CETMEF, MERCATOR, CNRM) se sont considérablement renforcées au cours de ces dernières années.

Thématiques abordées

- Les ondes de gravité, de l’échelle globale aux zones régionales et côtières

- Les circulations induites par épisodes de vent fort

- Les courants le long des talus continentaux

- Les circulations de méso- et sub-mésoéchelle

- Les panaches fluviaux et estuaires

- L’effet des vagues sur la circulation résiduelle

- Le transport sédimentaire

- Le couplage physique/biogéochimie

Powered by eZ Publish™ CMS Open Source Web Content Management. Copyright © 1999-2012 eZ Systems AS (except where otherwise noted). All rights reserved.