ROSETTA

3D_Rosetta

Artist impression of ESA's Rosetta spacecraft around comet 67P/Churyumov-Gerasimenko, in 3D. The image can be viewed using stereoscopic glasses with red–green or red–blue filters. Copyright ESA / C. Carreau

Depuis son lancement en 2004, la sonde ROSETTA a croisé les trajectoires des astéroïdes Steins et Lutetia. Toutefois, son objectif principal est d'étudier la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko. Cette rencontre aura lieu en 2014 : dès le mois d'août, une cartographie complète de la comète 67P sera réalisée. Le 11 novembre, l'atterisseur Philae se posera à la surface de la comète et percera quelques orifices afin d'étudier sa composition interne. Cette mission ne durera que quelques jours. L'orbiteur accompagnera la comète dans sa course en direction du Soleil. Les instruments embarqués effectueront notamment des mesures de composition de sa coma et de sa chevelure.

Rendez-vous avec la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko

Responsable scientifique : C. Mazelle

L'implication de la France dans la mission ROSETTA

Cette mission spatiale est portée par l'Agence Spatiale Européenne. Le CNES coordonne les activités de la sonde. Rien moins que neuf laboratoires français, unités mixtes de recherche des Universités et du CNRS, participent à cette mission. Parmi ceux-ci figure l'IRAP.

L'implication de l'IRAP dans la mission ROSETTA

L'IRAP est fortement impliqué dans cette mission de l'Agence Spatiale Européenne, l'une des plus ambitieuses de l'histoire de l'exploration spatiale, tant pour la partie instrumentale que pour le programme scientifique. On notera sa participation aux charges utiles de l'orbiteur (conception de l'électronique de gestion du spectromètre des gaz neutres et ionisés ROSINA (Rosetta Orbiter Spectrometer for Ion and Neutral Analysis), contribution à l'élaboration du sondeur hyper-fréquence CONSERT) et de l'atterrisseur (essais du spectromètre X, alpha et protons APXS). Plus précisément, l'instrument ROSINA sera chargé de déterminer la composition de l'atmosphère et de l'ionosphère de la comète Churyumov–Gerasimenko, les vitesses des particules de gaz ionisées ainsi que les réactions chimiques dans lesquelles elles sont impliquées ; CONSERT (Comet Nucleus Sounding Experiment by Radiowave Transmission) sondera l'intérieur de la comète en étudiant la réflexion et la diffusion des ondes radio par le noyau ; APXS (Alpha X-ray Spectrometer) déterminera la composition chimique de surface du noyau de la comète. Christian Mazelle, chercheur à l'IRAP, est co-investigateur de la mission ROSETTA. Les autres chercheurs de l'IRAP impliqués dans cette mission sont : Henri Rème, professeur émérite de l’Université Toulouse III – Paul Sabatier, Lionel d'Uston et Jean-André Sauvaud, directeurs de recherche CNRS; Jérémie Lasue, astronome.

Ressources complémentaires

Powered by eZ Publish™ CMS Open Source Web Content Management. Copyright © 1999-2012 eZ Systems AS (except where otherwise noted). All rights reserved.