BEPI-COLOMBO

bepicolombo

Artist's impression of the BepiColombo Mercury Planetary Orbiter in orbit around Mercury. Copyright : ESA

L'objectif de cette mission européenne est double : BepiColombo doit étudier la structure interne, la composition et le champ magnétique de Mercure mais plus généralement, grâce aux données recueillies, obtenir des informations générales sur la formation et l'évolution des planètes telluriques.

La mission BepiColombo s’articule autour de deux orbiteurs aux objectifs différents :

  •  l’orbiteur planétaire ou MPO de l’ESA est dédié à l’étude de la surface et de la composition de Mercure.
  •  l’orbiteur magnétosphérique ou MMO de la Jaxa étudiera le champ magnétique et la magnétosphère de Mercure.

Ces deux orbiteurs seront lancés conjointement depuis la Guyane en 2018. Ils arriveront dans l’environnement de Mercure 6 ans plus tard en 2024 et se sépareront pour mener leur mission respective d’une durée nominale d’un an.

Objectifs : comprendre la structure interne de la planète Mercure et contribuer à la compréhension de la formation et de l'évolution des planètes telluriques.

Les personnels scientifiques et techniques de l'IRAP sont impliqués dans la conception d'instruments qui seront embarqués dans les deux orbiteurs, MPO et MMO :

BEPI COLOMBO - MMO (Mercury Magnetospheric Orbiter) - MEA (Mercury Electron Analyzers)

Les contributions instrumentales de l’IRAP sur la sonde MMO/JAXA consiste à concevoir, fabriquer et livrer deux senseurs "analyseur d’électrons " (MEA). Il s'agit d'une contribution à l'ensemble instrumental de mesures de particules chargées (MPPE de l'ISAS-JAXA).

  • Groupe thématique : GPPS
    • Responsable scientifique : Nicolas ANDRE
    • Responsable technique : Claude AOUSTIN

BEPI COLOMBO - MPO (Mercury Planetary Orbiter) - SERENA (Search for Exospheric Refilling and Emitted Natura Abundances Experiment)

Les contributions instrumentales de l’IRAP sur la sonde MPO/ESA consistent à concevoir, fabriquer et livrer une carte Hautes Tensions pour l’instrument SERENA de l’IFSI (Italie). Les Hautes tensions vont polariser les galettes de microcanaux et défléchir la trajectoire des ions et des électrons pour ne conserver que les neutres dans le champ de vue du détecteur "ELENA".

  • Groupe thématique : GPPS
    • Responsable scientifique : Iannis DANDOURAS
    • Responsable technique : Claude AOUSTIN

Informations complémentaires

  • Le CNES assure, pour le compte de l'ensemble des partenaires nationaux (laboratoires du CNRS et Université), la maîtrise d'ouvrage de la contribution instrumentale française à la misson BEPI-COLOMBO.
  • Le portail de l'ESA dédié à cette mission : http://sci.esa.int/bepicolombo/
Afficher le pied de page